Tests cosmétiques sur les animaux : Une période révolue en Europe !

Tests cosmétiques sur les animaux : Une période révolue en Europe !

Si en France, ainsi que dans les autres pays d’Europe, il n’était plus possible de trouver en vente des produits cosmétiques qui avaient pu être été mis au point suite à des tests effectués sur les animaux, les produits importés, eux, étaient regardé avec un moins de sérieux. Hypocrisie assumée, ou mensonge détourné, la situation jusqu’au 21 septembre dernier méritait encore quelques efforts de la part des différents pays de l’UE. Mise en lumière sur une affaire qui ne concerne pas que nous, mais également nos amis les bêtes…

Où en étions nous jusqu’à aujourd’hui ?

Depuis 2013, l’interdiction de vendre sur le sol européen des produits cosmétiques ayant pris à partie les animaux avait été mise en place. Cependant, leur conception n’avait pas été mise en cause, à condition d’être menée en dehors de la zone euro, puis importés si les produits sont garantis sans danger pour l’homme. Initialement destinés à une vente en Chine ou bien au Japon, où les restrictions de conception et de vente sont différentes, ces produits ne voyaient aucune loi en interdire la vente jusqu’au 21 septembre dernier sur le sol européen. En effet, la Cour de justice de l’Union Européenne s’est prononcée avec fermeté à ce sujet, avec une interdiction totale du droit d’accès sur son sol des produits ayant été testés sur des animaux. Une décision qui ne se sera que trop fait attendre jugeront certains, mais qui ne manquera pas de nous réjouir, nous, naturistes, amoureux de la nature et de tous ceux qui la composent, animaux compris !

Quelles possibilités pour demain ?

Comportement barbare et irrespectueux du droit à la vie, les tests sur animaux ne sont pourtant pas la seule solution existante à ce jour, et encore moins en ce qui concerne demain. En effet, des méthodes alternatives existent, et heureusement pour les magnats du monde des Cosmétiques, car dorénavant, l'UE ne fera plus de distinction sur le lieu où se sera déroulé la conception des produits.
On pourra ainsi citer en exemple les méthodes de reconstruction in vitro de l'épiderme humain, de la cornée ou de cellules humaines, qui sont continuellement améliorées.

Aujourd’hui, la PETA, l’association pour la défense des animaux, assure que plus de 1900 marques cosmétiques ont banni l’expérimentation sur les animaux de leur pratique, comme par exemple Yves Rocher, Nivea, ou encore Dior, qui sont fiers de proposer des produits garantis « Cruelty Free » (« Sans cruauté »). Une décision qui s’impose comme une belle victoire pour les défenseurs des animaux, que l’on espère être le plus vite possible un état de fait mondial !

Voter pour cet article: 
Aucun vote pour le moment
450 vues

Ajouter un commentaire


Soumis par CHM le mer, 10/26/2016 - 15:16