Le handicap n’est pas une entrave au naturisme

Le handicap n’est pas une entrave au naturisme

Se mettre à nu,  sans filtres ni artefacts, s’exposer au regard des autres quand on vit avec un handicap physique… Une entreprise qui peut paraître laborieuse  à premier abord. Pourtant, l’essence même du naturisme est justement de faire fi des apparences pour dépasser la perception superficielle et plonger tête la première dans une authenticité libératrice…

Quitte à être vu, je préfère que ce soit nature 

Le handicap physique doit-il dissuader de goûter aux joies du naturisme ? « Bien au contraire », explique Pascal Brochard, créateur du site Zérokini, « il est source d’intégration et d’équité ». Bien que certains le considèrent comme une thérapie salvatrice, le naturisme est en réalité un loisir, un choix de vie qui, par ses valeurs de respect et de tolérance, érode nos insécurités, nos complexes et notre anxiété sociale, que l’on soit en situation de handicap ou pas. « Quand je suis au milieu de naturistes, je ne me sens pas « plus » ou « moins » handicapé car, même habillé, mon handicap est visible. Quitte à être vu, je préfère que ce soit nature », explique cet aficionado du vivre-nu.

Le naturisme, c’est le respect de l’autre

La Fédération naturiste internationale définit le naturisme comme  « une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l’environnement ». Le respect de la des différences,  quelles qu’elles soient, est un fondement majeur de la philosophie naturiste…

Voter pour cet article: 
4
Average: 4 (1 vote)
1440 vues

Ajouter un commentaire


Soumis par CHM le jeu, 08/18/2016 - 10:09