La nudité à la solde de l’art

La nudité à la solde de l’art

Aussi loin que remontent les origines de l’art quelle qu’en soit sa forme, l’homme mais surtout l’artiste à toujours placé la beauté du corps au centre de ses inspirations. Des muses Romaines comme « La vénus de Milo » au « Printemps » de Boticceli en passant par le « Déjeuner sur l’herbe » de Manet ,au tableau pseudo érotique de Courbet qui fit scandale avec« l’origine du monde » ou encore à « La grande odalisque « d’Ingres , au « Penseur » de Rodin pour finir par les anthropométriesde Klein, force est de constater que la nudité sert l’art dans ce qu’il à de plus pur et naturel, depuis la nuit des temps.

Vécue comme étant un objet d’étude primordial, la nudité et notamment le dessin de corps nus a encore la part belle dans les écoles des beaux arts, mais également au CHM avec nos ateliers de dessin de nu au fusain. Alors même que la violence et les faits divers envahissent la toile et nos écrans sans que personne ne semble s’en offusquer, aujourd’hui, l’art devient polémique lorsqu’il aspire à sublimer le corps nu, à l’instar des clichés de la photographe Jade Beal. En ayant mis en exergue la relation mère/enfant à travers ce qu’elle a de plus beau et de plus naturel : l’allaitement, le tout sans aucun artifices, même pas celui du vêtement, l’artiste à choqué une partie de l’opinion publique.

Si la nudité a su traverser les âges à travers l’art malgré des périodes d’oppressions de pensée comme celle imposée par l’inquisition, il semble primordial de poursuivre notre engagement à faire connaitre et rayonner les valeurs du naturisme pour en faire un art de vivre pérenne et respecté où la nudité puisse être vécue comme quelque chose de somme toute tout à fait normal. Nous vous invitons à nous faire part de votre point de vue…

Voter pour cet article: 
5
Average: 5 (1 vote)
1856 vues

Ajouter un commentaire


Soumis par CHM le mer, 03/04/2015 - 12:19