« Naked on top » : les Romands tombent la chemise sur Facebook

« Naked on top » : les Romands tombent la chemise sur Facebook

Poser en tenue d’Adam au sommet d’une montagne ou en pleine nature devant un paysage de rêve. C’est la nouvelle tendance des jeunes Romands qui partagent leurs clichés sur le groupe « Naked on top » sur Facebook. Explications.

Nu dans un cadre luxuriant

« Naked on top » n’avait pourtant pas vocation à faire le buzz. Un groupe d’amis, aficionados du free-riding, ont posté leurs clichés sur le réseau social à la bannière bleue, dans le plus simple appareil, dominant un paysage typique de l’ouest suisse. Dévergondés et avides de sensations, de nombreux jeunes Romands ont emboité le pas à nos amis, tombant la chemise dans les vignes valaisannes ou face aux Marécottes, « pour promouvoir [nos] régions », comme l’explique Emilien.

Pour Nicolas et Loris Falquet, deux free-riders à l’origine de la page « Naked on Top », «il n’y a aucune idéologie » derrière ce concept. « Il faut juste monter en haut d’une montagne pour mériter la nudité », expliquent-ils.

Facebook dans le rôle du rabat joie

Les premiers clichés ont commencé à atterrir sur Facebook à la fin de l’année 2013. Si le concept a continué de séduire les jeunes Suisses ainsi que de nombreux touristes Allemands, Français et Italiens, il accusera par la suite le durcissement de la politique du réseau social, qui se montre de plus en plus hermétique à la nudité. Courant 2015, les photos exhibant la nudité féminine ont commencé à subir les affres de la censure, bien que n’affichant aucune connotation sexuelle.

Crédit photo : Olen Sanders

Voter pour cet article: 
1
Average: 1 (1 vote)
1140 vues

Ajouter un commentaire


Soumis par CHM le ven, 06/17/2016 - 15:24