''See of Hull'' : Spencer Tunick fête la culture à Hull, dans le plus simple appareil…

''See of Hull'' : Spencer Tunick fête la culture à Hull, dans le plus simple appareil…

Spencer Tunick ne fait pas les choses à moitié. Connu pour ses clichés qui mettent en scène des corps nus en plein air, l'artiste et photographe basé à New York s’apprête à organiser une séance photo inédite dans la ville de Hull qui se prépare à la cérémonie qui lui attribuera le titre de « Ville Culturelle » britannique pour l’année 2017.

L'événement se tiendra le samedi 9 juillet, lorsque « la météo sera un peu plus clémente » du côté de la côte Est de l’Angleterre, espèrent les organisateurs.

Le travail fini sera dévoilé courant 2017, après la désignation officielle de Hull comme Ville Culturelle de Grande Bretagne. Pour l’occasion, les organisateurs du « Sea Of Hull » ont fait appel à plusieurs centaines de personnes pour prendre part à l’atelier. Les participants, couverts d’un maquillage corporel à la manière du body painting, poseront devant le photographe de manière à créer des formes abstraites qui séparent le corps du décor urbain, en évoquant la mer, l’océan, le soleil…

Plus de 90 installations à travers le monde !

Habitué aux célébrations hautes en couleur, Spencer Tunick a à son actif plus de 90 installations réalisées sur les sites culturels les plus prestigieux,  de l'Opéra de Sydney à la Place des Arts de Montréal, en passant par le stade Ernest Happel de Vienne…

L’artiste déclare être «très intéressé par l'histoire de la ville et sa relation spéciale avec le riche passé maritime ». Il explique que son œuvre trouve son origine dans le fait que « certaines grandes rues ou certains parcs d’aujourd'hui étaient recouverts d’eau il y a quelques années ». Pour illustrer ce passé récent, Tunick compte « utiliser le body-painting de sorte que les personnes massées devant l’objectif puissent créer l'idée d'une marée humaine inondant le paysage urbain ».

Il rappelle par ailleurs que l’événement est « une excellente opportunité pour toute personne pudique intéressée par l'art et qui souhaite surtout poser nue ; le body-painting devant aider beaucoup de participants à franchir certaines barrières, puisqu’ils seront toujours couverts quelque part ».

Par ailleurs, pour Kirsten Simister, conservatrice au ‘‘Ferens art gallery’’ de Hull, la cérémonie est l’occasion « d'impliquer directement les gens dans un événement extraordinaire, le temps d’un spectacle qui va temporairement  transformer la ville ». Simister explique que l’œuvre « fera partie d'une exposition en 2017 et sera également achetée pour la collection permanente. Avec des centaines de personnes qui seront photographiées ensemble, Sea Of Hull anticipe des événements passionnants à venir dans le ‘‘Ferens art gallery’’ ».

Pour rappel, Sea Of Hull se tiendra le 9 juillet prochain, avec un évènement annexe le lendemain, ouvert à un groupe restreint de participants dans le North Lincolnshire. Tous les participants  de plus de 18 ans recevront une photographie en édition limitée.

UK City of Culture : à la découverte d’un événement culturel unique en Grande Bretagne

UK City of Culture est une désignation prestigieuse donnée à une ville du Royaume-Uni pendant un an. L'initiative, qui a été mise en place par le ministère de la Culture, des Médias et du Sport, est  « basée sur le succès rencontré par la désignation de Liverpool comme Capitale européenne de la Culture en 2008. Ceci avait eu, rappelons-le, d'importantes retombées sociales et économiques pour la région », explique le site du ministère. La 1ère édition de l'événement a été remportée par la ville de « Derry ~ Londonderry » en 2013, et c’est donc Hull qui sera sacrée en 2017.

Tout a commencé en janvier 2009, lorsque le secrétaire de la Culture Andy Burnham a annoncé son ambition de mettre en place le concept de Ville Culturelle britannique. Pour inciter les villes à jouer le jeu, il a promis aux vainqueurs l’organisation d’événements d’envergure tels que le Turner Prize, les Brit Awards, le Man Booker Prize et le Stirling Prize. Phil Redmond avait été alors invité à présider un comité mis en place pour examiner la proposition, et qui devait également déterminer la durée entre deux désignations du prix UK City of Culture. Pour la 1ère édition, un total de 14 villes ont candidaté, et une short-list de quatre villes a été établie : Birmingham, Derry, Norwich et Sheffield. En juillet 2010, Derry/Londonderry a été désignée comme la première ville culturelle  britannique, une désignation qui a pris effet à partir de janvier 2013. Le festival est alors piloté par ''Culture Company 2013'', qui a décidé de baptiser la ville ''Derry ~ Londonderry''.

Spencer Tunick : le nouveau visage de la photographie nue

Né le 1er janvier 1967 à Middletown dans l'État de New York, Spencer Tunick est un photographe américain, qui doit sa notoriété à des compositions mettant en scène des centaines de volontaires de tout sexe, posant nus, le plus souvent dans des espaces urbains. En 1988, il termine ses études supérieures à l'Emerson College (Boston, Massachusetts) avec un titre de Bachelor of Arts. Actuellement, l’artiste qui vit et travaille à New York se voit plus comme un créateur d’« installations » qu’un photographe au sens classique. Pour lui, les photos ne servent qu’à immortaliser ses œuvres.

C’est en 1992 que Tunick va faire parler de lui pour la première fois en réalisant une première photographie avec des modèles nus dans les rues de New York. Le succès est immédiat ! Dans la foulée, il enchaîne avec plusieurs autres installations dans d’autres grandes villes américaines, et même dans quelques grandes capitales à travers le monde : Londres, Melbourne, Montréal, São Paulo et Vienne.

Crédit photo普若 安

Voter pour cet article: 
5
Average: 5 (1 vote)
1524 vues

Ajouter un commentaire


Soumis par CHM le lun, 06/06/2016 - 17:59