Végétarisme : comment notre corps réagit ?

Végétarisme : comment notre corps réagit ?

Pour des desseins éthiques, parfois pour des raisons de santé, et souvent pour gagner en qualité de vie, ils sont de plus en plus nombreux à oser le végétarisme.  Ce mode d’alimentation, qui devient très vite un mode de vie, répond à des enjeux humains et environnementaux. Mais comment sauter le pas ? Faut-il appréhender la réaction de notre corps à ce changement majeur ? Décryptage…

Point de brusquerie

Après des années de consommation de viande, de poisson, d’œufs ou de produits laitiers, il n’est pas forcément évident de s’en passer du jour au lendemain. Si parler de sevrage est excessif, il est tout de même indispensable de procéder par étapes. La patience sera votre meilleure alliée pour assurer la réussite de cette transition. Tout d’abord, il faudra prendre conscience que le végétarisme n’est pas synonyme d’une alimentation moins goûteuse… Vos papilles ne vous en voudront pas : fruits exotiques, légumes anciens, céréales (boulgour, quinoa, kamut), laits (coco, amande, riz, avoine,…). Commencez par réduire la quantité de viande et de poisson, pour les enlever d’un repas par semaine, puis deux, et ainsi de suite.

Les effets sur votre corps

En réaction à ce changement, le système digestif va se purger, c’est ce qu’on appelle la détoxination, qui peut se traduire par de légères douleurs d’estomac et du cuir chevelu. Le corps évacue les toxines, il se nettoie en profondeur. Rassurez-vous, ces débuts laborieux ne dureront pas bien longtemps. Très vite, la digestion se trouvera facilitée, vous retrouverez une sensation de satiété, le ventre deviendra plat, à vous la ligne ! Vous gagnerez en légèreté, tant corporelle que mentale, et vos cheveux brilleront de mille feux ! Votre peau gagnera en éclat et luminosité, et vous pourrez dire adieu aux odeurs corporelles et à la mauvaise haleine ! Sur le long terme, vous prévenez de nombreuses maladies graves. En effet, de nombreuses études ont démontré que le végétarisme permet de diminuer les risques de cancers, des maladies cardio-vasculaires, de la tension artérielle, du cholestérol et des calculs rénaux... Vous hésitez encore ?

Voter pour cet article: 
5
Average: 5 (1 vote)
995 vues

Ajouter un commentaire


Soumis par CHM le ven, 05/27/2016 - 09:24