Deborah de Robertis : l'artiste se met (encore) à nu !

Deborah de Robertis : l'artiste se met (encore) à nu !

Après s’être allongée nue devant l’Olympia de Manet au musée d’Orsay, Déborah de Robertis a été placée en garde à vue le samedi 16 janvier dernier, pour avoir « osé » placer la nudité au centre du beau, de l’artistique, de l’authentique.  L’artiste luxembourgeoise de 31 ans n’en est pas à son coup d’essai. Elle s’était fait connaître du grand public en 2014 en dévoilant son anatomie devant ‘’L'origine du monde’’ de Gustave Courbet, toujours dans le musée d’Orsay…

Performance artistique ou exhibitionniste ?

Dans les faits, le soir du samedi 16 janvier, pendant que le public appréciait les derniers moments de l’exposition "Splendeurs et misères, Images de la prostitution 1850-1910", Déborah de Robertis a saisi l’occasion pour se dénuder et s’allonger, dans la même position que la jeune femme sur le célèbre tableau d'Édouard Manet, a commenté l’avocat de l’artiste, Tewfik Bouzenoune. Une performance qui n’était visiblement pas du goût des responsables du musée d’Orsay. Une porte-parole de l’établissement a expliqué qu’« il y avait beaucoup de monde devant le tableau. Les agents ont bien réagi, ils ont fermé la salle, lui ont demandé de se rhabiller. Comme elle a refusé, la police a été appelée et l'a emmenée ».

En revanche, l’avocat de Déborah de Robertis dénonce une ''pudibonderie judiciaire inquiétante'' qui viserait tous les artistes performeurs souhaitant s’exprimer de manière libre dans l’espace public. Il a rappelé que l’artiste « portait une caméra portative pour pouvoir filmer la réaction du public. Il s'agit d'une performance artistique », avant de protester que « mettre un artiste en garde à vue, c'est un très mauvais signal ».

Une habituée de la polémique

En effet, elle s’était fait remarquer en mai 2014 en exposant sa nudité devant "L'origine du monde" de Gustave Courbet, dans ce même musée. Une exposition publique qui avait également fait l’objet d’une plainte. Pour Déborah, ces performances ne sont en rien exhibitionnistes, dans la mesure où elles sont destinées à un public averti, dans le dessein de susciter une réaction et de pousser l’expérience artistique à son paroxysme. Qu’en pensez-vous ?

Voter pour cet article: 
Aucun vote pour le moment
1192 vues

Ajouter un commentaire


Soumis par CHM le ven, 03/18/2016 - 16:07