Naturisme et religion font ils bon ménage ?

Naturisme et religion font ils bon ménage ?

Naturisme et religion sont antagonistes pour de nombreuses personnes, tout particulièrement pour la communauté des croyants qui n’y voit malheureusement bien souvent que libertinage et perte de repères. Au cœur des valeurs portées par la religion quelle qu’elle soit, la nudité n’aurait, donc aucunement sa place, et pourtant ...

Des valeurs communes ?

A bien y réfléchir, et si l’on souhaite pousser l’analyse à son paroxysme, le naturisme et la religion ont pourtant quelques valeurs communes et indiscutables , ancrées dans la pensée de liberté comme expliqué ici, comme la tolérance et l’acceptation de l’autre dans sa  différence, le partage, l’aspect communautaire propice à la convivialité ou encore le respect, de soi, comme d’autrui. Et ca n’est pas tout…

Valeurs communes certes, mais également quelques épisodes phares de l’histoire religieuse qui posent la question de la cohésion entre nudité  et naturel. En effet, loin d’être une pratique «  contre nature », la nudité partagée apparait notamment dans le livre de La Genèse. Base de l’ancien testament, que l’on retrouve dans les trois religions monothéistes, force est de constater qu’avant de commettre le sacro- saint péché originel, Adam et Eve, les premiers hommes, loués pour leur perfection, faisaient leurs premiers pas dans l’univers, dans le plus simple appareil.

De la spiritualité…

 La nudité est donc, depuis la nuit des temps, quelque chose de naturel et non pas de honteux, quelque chose qui va de pair avec l’humanité dans son essence même, quelque chose qui ramène l’homme à ses origines, celle du père et de la mère de tous les êtres humains ancrée dans l’histoire universelle religieuse. Ne dit on pas d’ailleurs : « en tenue d’Adam et Eve » de quelqu’un qui évolue nu ? Cette expression ne serait elle pas la preuve irréfutable que religion et nudité sont loin d’être incompatibles, mais qu’au contraire, elles se rejoignent sur des principes de vie indispensables  puisant leur source dans l’innocence des prémices de l’humanité ?

La nudité est t elle un paradis perdu sur les chemins de la spiritualité ? Qu’en pensez-vous ? Votre avis nous intéresse, que vous soyez croyant, ou agnostique, venez partagez avec nous votre point de vue.

Voter pour cet article: 
2
Average: 2 (1 vote)
5422 vues

Commentaires

Bonjour, Merci pour ce sujet fort intéressant.. Je pense qu'il y a eu une évolution très nette de la part de nombreux croyants, du moins au niveau de la religion chrétienne... L'image du naturisme lieu de libertinage, de perte de repères est largement dépassée, sauf que des reportages télévisés entretiennent cet image en mettant en avant des lieux..."réputés.." pour cela.... Le naturisme n'est pas du tout cela et, fréquentant le C.H.M. depuis plusieurs années, nous sommes loin, heureusement de cela... La nudité s'est beaucoup.."démocratisée... " y compris en famille, y compris dans des familles "pratiquantes" qui ne voient plus du tout la nudité comme tabou, mais comme un mode d'éducation naturel auprès des enfants, les préparant à être bien dans leur corps... On retrouve, en fréquentant des centres naturistes, le dimanche à la messe en ville, des familles que l'on a croisé dans le centre le matin même... Moi-même, comme religieux, je suis très bien accepté quand je dis qui je suis, comprenant bien que je ne puisse venir avec une.."compagne"... Certains centres voient mal la venue de célibataires et quand on dit que l'on est religieux, donc ayant fait vœu de chasteté, cela n'est pas accepté, il faut un.."parrainage" comme tout célibataire.. Ce qui n'est pas le cas du C.HM.... Au niveau chrétien, on retrouve dans le naturisme bien des valeurs communes avec le christianisme, le respect de soi, le respect de l'autre, regarder l'autre comme personne à part entière, avec un pureté du regard (ce qui n'empêche pas de trouver une personne belle..), convivialité, la vie en communauté...bref des tas de valeurs que l'on doit vivre, habillé ou nu, mais la nudité en commun ajoute un atout de plus à ces valeurs... La nudité d'Adam et Ève perdue en mangeant une pomme.... (récit écrit vers 600 avant J.C.) n'est qu'une expression pour dire que la confiance totale en Dieu crée par Lui envers les hommes, ces hommes, Adam et Ève dans ce texte légendaire se rende compte qu'ils ont trahi cette confiance envers Dieu en croyant pouvoir se passer de Lui... Comme toute personne, quand nous avons trahi la confiance de quelqu'un, parents, amis, proches, nous ne sommes pas fier d'avoir trahi cette confiance et nous avons honte de nous en nous présentant devant eux... Quand nous nous retrouvons nus en présence d'amis naturistes, pourquoi ne sommes nous pas gênés, n'avons-nous pas honte de notre nudité et de la leur...???? Simplement parce que cette nudité en commun se vit dans un climat de confiance réciproque.... Merci

Personnellement, je ne pratique pas la religion catholique. Je n'ai donc aucun problème avec une éventuelle opposition "catholicisme/nudité" telle que je la connais chez certains amis catholiques qui semblent penser que "ce n'est pas bien" de vivre nus, que ce ne serait pas en accord avec leur religion. Ma religion païenne, si elle n'oblige (évidemment) pas à la nudité, trouve tout naturel de pratiquer simplement vêtu du vêtement que l'on portait ... à sa naissance. Il est vrai que mon "credo" est "Fais ce que tu veux tant que tu ne blesses personne"...

"Fais ce que tu veux tant que tu ne blesses personne"... le problème est qu'on blesse toutes ces "âmes" qui ne comprennent pas qu'on puisse "s’exhiber" dans la te-nue de nos père et mère que sont Adam & Eve d'après eux.

Ajouter un commentaire


Soumis par CHM le jeu, 03/12/2015 - 15:13